mardi 8 décembre 2015

Pierre-Charles Férand voit le jour à Saint-Dizier le 16 mai 1782. Son père, Etienne, était, sous l'Ancien Régime, conseiller du roi, lieutenant particulier au bailliage et lieutenant général de police dans la cité bragarde.
Le jeune homme est domicilié à Moëslains lorsqu'il est incorporé le 26 février 1804 au 14e régiment d'infanterie de ligne, le régiment des conscrits haut-marnais. Caporal (15 juillet 1804), fourrier (21 février 1805), le Bragard est blessé à Austerlitz, avant d'être nommé sergent (16 février 1807) après Eylau. Sergent-major (11 avril 1807), Férand est promu sous-lieutenant par décret impérial (21 juillet 1808), à 26 ans. Selon A. Martinien, le Bragard – mentionné sous le nom de Ferrand - est blessé le 21 janvier 1809 lors du deuxième siège de Saragosse. Ouvrons ici une parenthèse. Durant ces opérations de sinistre mémoire, conduites par le maréchal Lannes, nombre de Haut-Marnais du 14e se sont illustrés. C'est le cas, par exemple, du sergent-major André-Isidore Grolère, de Villars-Saint-Marcellin, d'Aubin Jourdheuil, de Saint-Vallier, ou de Nicolas Lombard, de Silvarouvres. Ont trouvé la mort durant ce siège, notamment, Joseph Aubriot, de Poinson-lès-Grancey, François Chevallier, de Chézeaux, Antoine Lejoux, d'Isômes, Antoine Paris, de Serqueux, Jean Poisot, de Palaiseul, Pierre-Vincent Passerat, de Gudmont, Nicolas Porte et Pierre Robert, de Boubonne ; ont été blessés Clément Denisot, de Maizières-sur-Amance, le grenadier Pierre Fuselier, de Charmes-en-L'Angle, ou François Minguet, de Longeau, tous futurs officiers. Férand, de son côté, passe lieutenant, et c'est avec ce grade qu'il est blessé, le 12 avril 1813 à Villena. Capitaine retraité, revenu à Saint-Dizier, l'officier se marie en décembre 1814 dans la cité bragarde avec Anne-Marguerite Pouzol, nièce du capitaine de cavalerie retiré Jean Pouzol, 75 ans, domicilié à Saint-Dizier. Férand reprend du service durant les Cent-Jours, comme capitaine du Corps-franc de la Haute-Marne. Puis il devient greffier. Et c'est dans sa ville de naissance qu'il décède, le 23 décembre 1825, à seulement 43 ans.